Paiement en espèces

Selon le RAPPORT MONDIAL SUR LES PAIEMENTS 2017, malgré l'adoption croissante des paiements numériques, les paiements en espèces continuent d'être largement utilisés, en particulier pour les transactions de faible valeur.
Outre la taille des transactions, l'utilisation des espèces est fortement corrélée aux données démographiques.

L’absence d’infrastructure de paiement modernisée et le manque d’accès aux systèmes bancaires sur les marchés émergents sont d’autres facteurs déterminants pour une utilisation importante des espèces.

Bien que la part des espèces dans le volume total des paiements diminue dans la plupart des pays, les liquidités en circulation sont restées stables ou ont légèrement augmenté au cours des cinq dernières années.
Le ratio Cash In Circulation (CIC) / Produit intérieur brut (PIB) augmente à un rythme plus rapide au niveau mondial, ce qui pourrait entraver la progression vers des sociétés sans espèces.

Cash Payments - Animated element Cash Payments - Animated element Cash Payments
Maps

Sud-Saharan Africa

277.4 million registred accounts
100.1 million active accounts

South Asia

164 million registred accounts
40.4 million active accounts

Middle East & North Africa

44.1 million registred accounts
13.9 million active accounts

Latin America & the Carribean

23 million registred accounts
10.8 million active accounts

East Asia & Pacific

36.6 million registred accounts
71 million active accounts

Europe & Central Asia

10.4 million registred accounts
1.4 million active accounts

Paiement par mobile

Selon le rapport de la GSMA sur l’état de l’industrie du paiement mobile en 2016, la montée du paiement mobile a généré d’importants gains en matière d’inclusion financière.

En 2011, les comptes de paiement mobile enregistrés atteignaient 86,8 millions, dont plus du quart étaient actifs.

Entre 2011 et 2013, le nombre net de services de paiement mobile totaux a presque doublé, passant de 116 services dans 60 pays à 230 services dans 82 pays.
Lors de la mise à jour de l’enquête mondiale Global Financial Index en 2014, elle montrait que le nombre de personnes non bancarisées dans le monde était passé de 2,5 milliards à 2 milliards en seulement 5 ans.

Une grande partie de la hausse enregistrée dans les pays à faible revenu a été attribuée à la propagation du paiement mobile. L'impact le plus important a été ressenti en Afrique subsaharienne, où 12% des adultes de la région avaient un compte de paiement mobile.

En 2015, les comptes de paiement mobile ont dépassé les comptes bancaires de la région.

En 2016, l'Afrique subsaharienne comptait 277 millions de comptes enregistrés, dont plus de 100 millions étaient actifs via 155 fournisseurs de services de paiement mobile.

Paiement par cartes bancaires

Selon le RAPPORT MONDIAL SUR LES PAIEMENTS 2017, le volume mondial des transactions sans espèces a augmenté de 11,2% en 2014-2015 pour atteindre 433,1 milliards d’euros, soit la plus forte croissance de la dernière décennie et légèrement au-dessus des prévisions de l’année dernière.

Cette croissance a été largement tirée par les marchés en développement, qui ont enregistré une hausse de 21,6% en 2015, tandis que les marchés matures ont enregistré une croissance de 6,8%, une hausse nominale par rapport aux 6% enregistrés en 2014.

Les paiements par cartes bancaires ont été les principaux instruments numériques en 2015, tandis que l'utilisation des chèques bancaires continue de diminuer dans le monde. Les cartes de débit ont représenté la part la plus élevée (46,7%) des transactions hors espèces dans le monde, suivies des cartes de crédit avec 19,5% en 2015.
Bien que le volume des cartes de crédit ait augmenté globalement de 10% en 2015, les taux de croissance d’une région à l’autre ont diminué ou ont légèrement augmenté, sauf dans les pays émergents Asiatiques. En raison de l'utilisation croissante des moyens de paiement électroniques, le volume de chèques a continué de diminuer également en 2015, de 13,4% dans le monde.

Paiement par portefeuilles mobiles

Selon le RAPPORT MONDIAL SUR LES PAIEMENTS 2017, malgré l'adoption croissante des paiements numériques, les espèces continuent d'être largement utilisées, en particulier pour les transactions de faible valeur.

Outre la taille des transactions, l'utilisation des espèces est fortement corrélée aux données démographiques. L’absence d’infrastructure de paiement modernisée et le manque d’accès aux systèmes bancaires sur les marchés émergents sont d’autres facteurs déterminants pour une utilisation importante des espèces.

Bien que la part des espèces dans le volume total des paiements diminue dans la plupart des pays, les liquidités en circulation sont restées stables ou ont légèrement augmenté au cours des cinq dernières années. Le ratio CIC / Produit intérieur brut (PIB) augmente à un rythme plus rapide au niveau mondial, ce qui pourrait entraver la progression vers des sociétés sans espèces.